Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
C’est la rentrée… sous les marronniers ! - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

La lecture de la presse est riche d’enseignements : c’est une rentrée de gauche ! Une rentrée apaisée selon le SNALC !… Calme relativement plat sur les revendications, les changements annoncés par François Hollande et son ministre de l’Education Nationale sont-ils enfin là ?

Certes, changement il y a avec la loi votée en juillet, et les décrets parus cet hiver (rythmes) et cet été (cycles et création des conseils CM2-6ème).

Mais sur le terrain, quoi de neuf ? Une augmentation des moyens avec la création de postes dans le primaire, plus de maîtres que de classes dans les zones rurales et urbaines en difficulté, la réapparition de la formation initiale avec la création des ESPE, une augmentation des postes avec un double concours, et bien sûr la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à l’école primaire et en dernière année de maternelle. Des moyens donc, de la formation, et une décentralisation qui ne dit pas son nom !

Et puis ? Pour la première fois depuis longtemps, on s’occupe enfin de l’école primaire, base de la réussite des élèves, on considère à nouveau que le métier d’enseignant s’apprend, mais nous serions tentés de dire : Monsieur le Ministre, vous êtes sur la bonne voie, mais encore un effort !

Nous attendons tous une révolution pédagogique comme dit Nathalie Mons : cela implique formation initiale, mais aussi continue (on ne voit rien venir), une réflexion sur le métier d’enseignant qui doit se faire avec tous les acteurs de l’éducation, cela signifie aussi un système capable de réfléchir sur lui-même et de voir les blocages, les verrous, de reconnaître le gigantesque gâchis de ressources humaines pointé par la Cour des comptes. Un exemple : comment peut-on annoncer une autonomie des équipes pédagogiques, sans envisager l’autonomie des établissements scolaires ? Que veut-on : la tranquillité du côté des syndicats ou des établissements scolaires enfin pilotés de manière cohérente avec des équipes engagées (du chef d’établissement à tous les personnels d’éducation).

La charte sur la laïcité est affichée dans tous les établissements scolaires, un beau texte, mais il faut absolument convaincre l’ensemble de la communauté éducative de sa nécessité et former les enseignants à ce nouvel enseignement. 

 Les dirigeants politiques doivent être suffisamment courageux et lucides pour mettre en place une politique éducative sur le long terme et savoir qu’elle ne correspond jamais au temps politique, ni au temps syndical….La responsabilité du politique est de ne pas s’enfermer dans les enjeux corporatistes quelle qu’en soit la légitimité !

L’année dernière, nous faisions un rêve lors des séances de la concertation : qu’un enfant entrant en maternelle en 2012 sortirait de l’école obligatoire en 2024 avec un autre vécu scolaire ? Cela se réalisera-t-il ?

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES