Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Un nouveau conseil d'évaluation de l'école - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Un nouveau Conseil pour évaluer et faire progresser l’Ecole

C’est une nouvelle instance et une nouvelle méthode d’évaluation de l’Ecole qui se met en place le 28 janvier. Vincent Peillon installe le dernier conseil prévu par la loi d’orientation, le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco). Chargé d’évaluer "en toute indépendance" le système éducatif, le Cnesco devrait prendre une place majeure dans son pilotage. La chercheuse Nathalie Mons prend la tête d’une assemblée composée de 8 spécialistes nommés pour 6 ans par les ministres de l’éducation nationale (5 membres), de l’enseignement supérieur, de l’agriculture et de la formation professionnelle, accompagnés par 6 parlementaires de l’Assemblée, du Sénat et du Cese. Dans cet entretien exclusif accordé au Café pédagogique, Nathalie Mons justifie l’indépendance de son conseil. Elle présente aussi le modèle d’évaluation participative que le Cnesco mettra en œuvre. Elle en définit la mission. "C’est parce qu’on débat démocratiquement sur l’école sur la base d’arguments étayées scientifiquement que l’école pourra progresser".
Quelle est l’importance de l’évaluation pour le système éducatif ?
L’évaluation parcourt le système scolaire pour des finalités diverses. Elle peut s’attacher aux acquis scolaires des élèves et dans ce cas-là nous donne à voir une photographie de leur niveau scolaire et des caractéristiques, entre autres individuelles qui peuvent les expliquer, que ce soit à un niveau national ou international. Des évaluations des attitudes des élèves (par rapport à des disciplines, d’adhésion à l’école (son utilité, ses règles) ou sociales (attitudes civiques)) peuvent aussi être explorées et demeurent encore marginales en France, le modèle français est surtout centré sur les évaluations des acquis scolaires des élèves. L’évaluation peut aussi avoir pour objet un dispositif éducatif que l’on peut par exemple appréhender par des expérimentations mais pas seulement. L’évaluation peut également être centrée sur les réformes scolaires dans des analyses de mise en œuvre de politiques publiques classiques ou des études des effets de politiques scolaires qui peuvent alors éclairer la décision publique à des niveaux nationaux ou infra-nationaux. Les évaluations peuvent aussi préparer des réformes en faisant un bilan d’une situation en cours. Bref il existe des objets multiples à l’évaluation scolaire que devra couvrir le Cnesco. C’est un vaste chantier qui nous attend.

l’interview :

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/01/28012014Article635264877385691401.aspx

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES