Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Humeurs et rumeurs - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Chaque semaine nous offre son lot de rumeurs, certaines, toutefois, sont plus graves que d’autres lorsqu’elles touchent au cœur de nos valeurs républicaines, au principe démocratique, et qu’elles visent notre responsabilité quant aux générations à venir.
Nous devons redire avec force que l’éducation ne saurait réussir sans partage entre les familles, premières éducatrices, et le monde des éducateurs et des enseignants, parfois dans le consensus, parfois dans une tension qui suppose un dialogue vrai et continu.

Il n’est pas surprenant que des familles sincères dans leur souci d’éducation aient pu être manœuvrées par des groupes plus ou moins occultes, qui utilisent leurs inquiétudes à des fins politiques.

Nous devons redire que nous militons pour une école émancipatrice qui fera de chaque élève un citoyen éclairé en lui donnant des repères critiques et la possibilité d’une vraie construction de soi.

Nous devons redire également que l’égalité filles-garçons est une des composantes d’une société démocratique, qu’elle se construit pas à pas, année après année. Rien n’est jamais acquis : c’est une mission première de l’école que d’éduquer à l’égalité filles-garçons puis femmes-hommes.

Nous devons redire que l’école ne faillit pas à sa mission, que nos enseignants sont respectueux des identités de leurs élèves, de leurs croyances, mais qu’ils ont le devoir de former des citoyens et des citoyennes qui ont les mêmes droits.

Nous devons redire avec force qu’en temps de crise économique, qui fragilise nos sociétés –ce n’est hélas pas nouveau – les actions récentes, nombreuses et variées des manipulateurs de tous poils… sont en fait des atteintes à la démocratie, à la République et aux droits de l’homme. C’est une non-reconnaissance du suffrage universel, une atteinte à la dignité des hommes et des femmes de ce pays.

Éducateurs, nous avons le devoir de dénoncer des comportements factieux qui alimentent l’inquiétude des familles, et portent atteinte à des femmes et des hommes dans leur dignité humaine et nous détournent du principe de respect mutuel qui fonde toute possibilité de vivre en commun.

Cet engagement est indispensable. Encore faut-il, comme E&D le défend depuis sa création, que l’école apprenne à adapter ses pratiques professionnelles aux exigences du monde qui vient et à la société que nous voulons, qu’elle soit capable de travailler avec les familles et de faire la clarté, par un travail d’information, sur les valeurs qu’elle promeut et dans lesquelles, par la force de la laïcité, chacun devrait pouvoir se reconnaître.

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES