Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Nouvelle année - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

2015 s’est terminée dans la consternation et la prise de conscience de la férocité du monde actuel. Elle nous a laissés interdits, déboussolés devant tant d’interrogations pour les éducateurs que nous sommes.

Que 2016 nous permette de retrouver l’espoir ! Espoir en nous-mêmes, d’abord, dans notre faculté de penser, de mettre à distance, d’éduquer et d’instruire, d’affirmer nos valeurs républicaines face à toutes les formes d’obscurantisme. Espoir en la génération future, celle de nos enfants, de nos élèves, ces jeunes atterrés au lendemain des attentats de Paris, attentifs au monde et à son devenir. Espoir en l’humanité toute entière pour qu’elle manifeste sa fraternité et redevienne maîtresse réfléchie de la destinée de la planète Terre.

Mais cet espoir, il nous appartient de le porter, ici et maintenant, d’en construire la pertinence par un engagement lucide, accompagné du sens de la mesure, loin de tout excès.

En ce moment, en France et plus particulièrement dans la sphère de l’Education Nationale, les inquiétudes et les peurs ont laissé s’installer une atmosphère de violence, tout particulièrement sur les réseaux sociaux mais aussi dans l’attitude (gestes, paroles, diatribes…) de certains d’entre nous contre d’autres … d’entre nous !
La cause de cette guerre fratricide : la réforme du collège !

Cela pourrait être cocasse si les exemples de cette agressivité immodérée et désinhibée n’étaient quotidiens et n’allaient à l’encontre de toute raison. Comment expliquer de tels dérapages ?

Pourtant, la réforme du collège n’a plus rien du grand bouleversement annoncé (3h d’interdisciplinarité par semaine, 1h d’accompagnement personnalisé, … Et l’on crie au loup !). Est-ce donc dans ses objectifs et dans son sens profond qu’il faut chercher la source de telles oppositions ?

Redonner du sens aux apprentissages, en reliant les disciplines afin qu’elles contribuent à aider chaque futur citoyen à se repérer dans la complexité du monde, peut-on raisonnablement être contre ? Faire réussir tous les élèves, y compris les plus faibles n’est-ce pas une idée très largement partagée ?
Mais ces deux postulats qui traduisent l’ambition de l’école de demain, école plus juste pour tous et plus exigeante pour chacun, se heurtent aux identités professionnelles, identités façonnées dans celles des disciplines, des hiérarchies entre filières et dans le culte de l’élitisme.

Si le changement est toujours anxiogène, n’est-il pas aussi source de découverte et de renouvellement personnel, dès lors qu’on sait encourager la formation collective, rassurer et accompagner les acteurs dans leurs initiatives ? Sortir des chemins balisés où chaque question possède sa réponse référencée s’avère parfois inconfortable mais quel plaisir aussi de monter quelque chose de nouveau, d’envisager les écueils pour les élèves afin de mieux les éviter, d’en discuter, de le mettre enfin en pratique !… Comment les enseignants, qui par leurs études universitaires ont croisé les chemins enthousiastes de la recherche, pourraient-ils rester sourds à cette invitation ? Notre récent colloque « Le pouvoir d’agir dans l’école » et le prochain « Quels professionnels pour les élèves aujourd’hui ? » sont bien l’expression de notre permanente interrogation à Education & Devenir… Interrogation qui à défaut de réponses toutes faites nous engage résolument vers l’exploration et l’innovation.

Alors, allons-nous choisir l’audace ou serons-nous une voix de plus dans le lamento ambiant ? Faut-il déjà prédire le naufrage de cette réforme du collège, en reprenant les critiques portées contre le pilotage des précédentes ? "Alors même que ses principes font consensus pour l’ensemble des acteurs, il semble que la mise en œuvre de la loi les ait détournés de la représentation qu’ils se faisaient de sa cohérence globale", écrit le comité de suivi de la loi de refondation de l’école !

L’espoir que nous voulons formuler pour cette année 2016 nous interpelle dès maintenant, dans nos établissements, dans nos associations. N’attendons pas le pilotage de la rue de Grenelle pour mettre en place le possible ! Dans de nombreux collèges les EPI existent déjà, sous des formes variées, à promouvoir et à développer. Dans de nombreux territoires, des équipes se concertent, travaillent avec les parents, les collectivités et les associations pour personnaliser l’accompagnement des élèves, en classe et aussi en dehors de l’école… Dans de nombreux bassins, des réseaux se tissent pour favoriser les liens inter-cycles et construire des formations pertinentes pour et avec les enseignants…

Les chantiers ne manquent pas ! Ils nous attendent…
Bonne année à TOUS !

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES