Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
L'identité nationale à l'école : les décisions de Matignon - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Identité nationale : le détail des décisions concernant l’éducation

Le séminaire gouvernemental sur l’identité nationale a validé lundi 8 février 2010 une série de propositions concernant l’éducation dont voici le détail, selon un document diffusé par Matignon (AEF n°127048).

AUTORITÉ DES ENSEIGNANTS. Le gouvernement souhaite conforter l’autorité des professeurs : à cet effet, un renforcement des règlements intérieurs des établissements scolaires sera « mis à l’étude ». « Le ministre de l’Éducation nationale inclura dans cette perspective un message spécifique à l’attention des chefs d’établissement dans sa circulaire de rentrée 2010-2011 ».
CARNET DU CITOYEN. Le « carnet du jeune citoyen » mis en place à la rentrée 2010 pour les élèves du primaire au lycée « comprendra deux parties, l’une de formation et l’autre retraçant son action civique ». « La première rappellera et expliquera les symboles de la République, les dates majeures et les grandes figures de l’histoire de France, les textes fondateurs de l’esprit républicain. La deuxième partie permettra au futur citoyen de consigner ses actions civiques, ses réflexions qui peuvent être nourries de lectures de la presse, de réactions à l’actualité. Elle constitue une sorte de ’journal civique’ qui l’accompagne tout au long de sa formation jusqu’à son entrée réelle dans la citoyenneté à l’âge de 18 ans ».


Ce carnet fera l’objet d’une concertation. « Le volontarisme et l’adhésion des maîtres favoriseront la diffusion et l’appropriation du carnet par les enfants », est-il précisé.
PÉDAGOGIE. Le gouvernement souhaite également « renforcer le rôle de l’école dans la construction de la conscience civique des jeunes générations en élaborant de nouveaux outils pédagogiques ». Ainsi, « le lien entre l’École, la Nation, la République et la Patrie est une des dimensions historiques centrales de notre système éducatif. Mais les bouleversements géopolitiques, économiques, sociaux et culturels de la seconde moitié du XXe siècle ont rendu plus complexes les rapports entre citoyenneté, Nation et École », note Matignon.
MARSEILLAISE. Tous les enfants de France devront avoir « l’occasion de chanter au moins une fois par an la Marseillaise ». En effet, « l’entonner collectivement constitue un élément d’identification et suscite une ferveur perceptible lors des grandes célébrations nationales, festives ou sportives ».

« La mise en œuvre de cette mesure s’appuiera sur le travail d’apprentissage réalisé en classe et les actions pédagogiques concrètes en direction de la citoyenneté. Pour autant, il ne s’agit pas nécessairement de la chanter au sein de l’école mais à l’occasion de rassemblements civiques locaux ou nationaux »
« Cette mesure peut être immédiatement opérationnelle. Elle pourra être soulignée dans le cadre de la circulaire de rentrée 2010-2011 du ministre de l’Éducation nationale », indique Matignon.

DRAPEAU. La présence du drapeau français dans chaque école et la présence de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans chaque classe sera désormais obligatoire. « Dès maintenant, cette action peut être mise en œuvre progressivement en collaboration avec les collectivités locales ».

PARENTS. Pour « ouvrir l’école aux parents » et « favoriser l’apprentissage des droits et des devoirs », une réflexion sera engagée pour coordonner différents « dispositifs » (Réseaux d’aide à la parentalité, expérimentation de la « mallette des parents »). Des propositions seront formulées au cours de l’année 2010 pour une mise en œuvre en 2011, précise Matignon.
JAPD. Le gouvernement entend transformer la journée d’appel et de préparation à la défense « en un véritable rendez-vous citoyen, permettant une sensibilisation approfondie aux droits et devoirs et aux principes de la République et du vivre ensemble ». La JAPD sera ainsi remplacée en 2011 par la « journée défense citoyenneté », présentée le 3 mars prochain. En outre, à la demande de Nicolas Sarkozy, Patrick Beaudouin, avocat, présentera « le mois prochain », les grands rendez-vous qui ponctueront l’initiation des jeunes aux valeurs de la République. Ces « rendez-vous » « conduiront par étape à la connaissance des droits et des devoirs du citoyen, depuis l’école jusqu’à l’entrée dans la vie active ».

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES