Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Le HCE rétabli - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Le HCE rétabli

Supprimé en commission le 19 janvier 2011 suite au vote d’un amendement déposé par le député UMP Lionel Tardy, le Haut Conseil de l’Education vient d’être rétabli par l’Assemblée après des échanges assez vifs. "On nous dit que ce Haut Conseil de l’éducation est utile", a expliqué Lionel Tardy. "En cherchant bien, on trouve une utilité à tous ces comités consultatifs. On se demande même comment on a pu faire avant qu’ils existent !... C’est à chaque fois la même chose : on multiplie les structures permanentes, qui sont toutes expertes dans l’art de se trouver des occupations et de justifier leur prorogation". Le secrétaire d’Etat Georges Tron, les députés UMP J Grosperrin et F Reiss sont intervenus pour défendre le maintien du HCE.
"Contrairement à ce qui a pu être allégué, le Haut conseil n’est pas « l’un des nombreux comités Théodule dont on se demande ce qu’ils apportent, mais dont on sait qu’ils coûtent cher »", a répondu Georges TRon. "Il constitue au contraire une instance consultative essentielle au monde de l’éducation nationale ; j’en veux pour preuve l’émotion suscitée par l’annonce de sa possible suppression et les appels lancés par différents intervenants du secteur, toutes sensibilités confondues, pour empêcher ce qu’ils considèrent comme une erreur. En réalité, comme l’a souligné le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative le 20 janvier dernier, le Haut conseil a toute sa place dans le système éducatif et ses avis et propositions sont d’une grande utilité, y compris pour la représentation nationale, destinataire du rapport annuel au Président de la République."
Où en est l’UMP ? Le HCE, présidé par Bruno Racine, a rendu plusieurs rapports qui ont effectivement suscité beaucoup d’intérêt. Le dernier porte sur le collège. Au-delà des remarques péjoratives portées sur le HCE, cet incident montre que l’UMP reste divisée sur les questions d’éducation. Plus que son coût, ce sont les positions prises par le HCE en faveur du socle commun et du collège unique qui étaient visées par L Tardy, suivi par une majorité des députés UMP.,

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES