Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
éditorial- septembre 2012 - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

 

Rentrée : la refondation est aussi une urgence !




Pour une fois, la rentrée 2012 n’est pas un marronnier journalistique. Préparée de manière catastrophique par Luc CHATEL, elle s’est déroulée dans un climat apparemment apaisé. A cela deux raisons : les mesures d’urgence prises par Vincent PEILLON mais surtout les attentes créées par la concertation sur la « refondation » républicaine de l’Ecole.

Bien sur, le mot « refondation » reste porteur d’incertitudes et d’ambigüités. Rien ne serait pire que l’habillage sémantique d’un timide ravalement ! Mais l’analyse de la première phase de la concertation soulève quelques espoirs. Elle se déroule dans un climat d’écoute mutuelle, l’expression y est libre et les plus optimistes ont le sentiment que les lignes commencent à bouger.

Education & Devenir y a pris toute sa place et y défend ses positions, bénéficiant par son indépendance d’oreilles le plus souvent attentives. Nous y insistons sur sept axes essentiels qui, pris ensemble, pourraient participer d’une authentique refondation de l’Ecole :

  1. Réaffirmer les valeurs de l’école républicaine, c’est principalement donner les mêmes droits à l’éducation et à la maîtrise des savoirs pour tous les élèves, garantir un droit à l’acquisition des connaissances et compétences nécessaires à tous et former les citoyens de demain à la démocratie, la solidarité, la liberté, le respect de l’autre, l’initiative et l’autonomie.
  2. Donner la priorité à l’école fondamentale  en installant l’école du socle commun de 3 ans à 16 ans.
  3. Repenser les temps de l’enfant au-delà de la seule question des rythmes scolaires
  4. Faire évoluer les pratiques pédagogiques, reconnaître et redéfinir le métier d’enseignant en prenant en compte l’ensemble des missions effectuées.
  5. Organiser l’autonomie collective des établissements
  6. Mettre en réseau les établissements scolaires sur un territoire et refonder l’éducation prioritaire
  7. Revoir totalement la formation initiale et continue et le recrutement des enseignants.


La recherche de consensus est louable en soi, elle ne peut constituer à elle seule un objectif. L’urgence de la refondation impose aux responsables politiques un devoir de courage et de détermination. La loi de programmation et de refondation devra fixer un cap clair et durable.

Nos militants, adhérents et sympathisants y veilleront par leur contribution aux travaux et leurs prises de positions. Nos exigences ont pour seule inspiration d’en finir avec l’aggravation des inégalités sociales dans et par l’Ecole.

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES