Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Réforme du métier enseignant : le courage de Peillon - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider




Par , publié le


Plus que le plan pour l’école numérique, la véritable annonce du
jour de Vincent Peillon est la réforme du métier et du statut des
enseignants. Une réforme maintes fois enterrée, risquée mais
nécessaire... et sur laquelle on ne l’attendait pas. 



Réforme du métier enseignant: le courage de Peillon

EDUCATION - Le ministre de l’Education nationale a annoncé ce matin qu’il souhaitait réformer le métier enseignant.

AFP


C’est un changement de pied inattendu dans la conduite des politiques éducatives. Vincent Peillon, ministre socialiste de l’Education nationale, a annoncé jeudi sur France Inter
qu’il souhaite réformer le statut des enseignants. "Je veux ouvrir une
discussion. J’ai d’ailleurs commencé de le faire, avec les professeurs
des écoles, sur le métier d’enseignant. Aujourd’hui le métier a changé.
Il faut en parler pour le service des enseignants." Le ministre cite le
modèle allemand, et note que les professeurs y sont payés 20 % de plus
qu’en France mais avec vingt-cinq heures de cours (contre 18 heures pour
un certifié français), des chefs d’établissements qui continuent à
enseigner et des professeurs "bivalents". 

Une prise de risque pour Vincent Peillon, le jour même de l’examen par le conseil supérieur de l’éducation de la loi d’orientation sur l’école.
Coûteux politiquement, irréaliste tant les résistances syndicales sont
grandes, les ministres successifs ont toujours trouvé d’excellentes
raisons d’enterrer "la" réforme indispensable de l’école : celle des
obligations de service des professeurs, encadrées par des décrets
inchangés depuis 1950.

la suite sur le site de l’Express

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES