Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Les enjeux de l'école - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

  • Le savoir pour tous
  • L’insertion dans un espace culturel, parmi d’autres, qui vise à la promotion de la personne dans un contexte démocratique et citoyen.
  • Cette culture d’insertion appelle un apprentissage fortement ancré dans un territoire de proximité à dimension humaine.
  • Une morale ancrée dans une réflexion à partir de la rencontre avec l’autre : apprendre à échanger, cesser les invocations vides de contenu : les droits acquis, l’autonomie de l’établissement, la perte de l’autorité….

Tout appelle à mettre en question l’école citadelle gouvernée par une autorité nationale et centralisée qui impose ses compétences dans les domaines de la pédagogie, des contenus, des didactiques, de la distribution des moyens, de l’évaluation des individus et des pratiques.La formation continue des enseignants doit répondre à la demande ; la tutelle doit s’y engager avec des compétences renouvelées.

L’école d’un territoire à échelle humaine est un impératif absolu. L’ensemble des écoles et du ou des collèges de cet espace agissant en réseau de concertation permanente proposant une offre pédagogique en réponse aux exigences de la politique nationale.

Le réseau c’est l’ambition d’une harmonisation avec les partenaires de l’école ayant en charge enfants et adolescents : parents d’élèves et structures culturelles et sportives : ateliers d’arts, conservatoires et écoles de musique et de danse, musées et activités para scolaires. L’école ne peut ignorer que ces structures participent de l’éducation et dépendent souvent des collectivités en place.

Les réseaux auto constitués dans les territoires sont ceux d’une inter dépendance volontaire. Ils sont autonomes quant à leurs conditions de fonctionnement, leurs champs d’activités.

Le réseau n’est pas une structure administrative supplémentaire dans l’espace bureaucratique et traditionnel de contrôle d’activités et d’utilisation des moyens.

Le réseau peut faire état et souhaiter, le cas échéant, des interventions de la tutelle en formation continue des personnels selon les besoins apparus en cours d’activités. Les moyens techniques modernes facilitent les échanges et les distributions d’information mais ne dispensent pas des rencontres et d’échangent de moyens à l’échelle du réseau.

La nécessaire tutelle organisée par l’institution doit répondre dans un espace démocratique moderne à la nécessité d’une organisation ancrée en priorité dans un territoire vivant.

La réflexion de Fabienne Messica doit nous interpeller : refonder la démocratie citoyenne est la finalité.

Lyon, le 22 janvier 2013 

Georges Roche

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES