Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
La loi de refondation devant l’Assemblée nationale : Un nouveau départ pour l’Ecole ? - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

La loi sur la refondation est un levier pour changer l’école mais d’autres conditions seront nécessaires. Education & Devenir appuiera tout ce qui va dans le sens d’une plus grande démocratisation de l’école.



La loi Peillon peut-elle redresser l’Ecole française ? Toute cette semaine, l’Assemblée nationale examine la loi de refondation de l’Ecole. Elle fait suite aux lois de 1989 et de 2005 qui se sont révélées incapables d’empêcher la glissade vers le bas des performances du système éducatif. Précédée d’une large concertation, elle n’échappe pourtant ni à la contestation par des syndicats enseignants, ni au manque d’enthousiasme de certains maires, ni aux critiques de l’opposition de gauche et de droite. Est-ce le signe d’une vague réformette ou d’une vraie loi de refondation ?

 

« Sur quelles fondations s’appuie le système éducatif français, sinon sur le statut des personnels et sur celui des établissements ? Or ce projet ne touche ni à l’un, ni à l’autre. Ce n’est qu’un « ripolinage », un coup de pinceau passé sur le système scolaire. Les experts sont d’ailleurs unanimes pour estimer qu’il n’y a rien dans ce texte ». S’exprimant devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale, le député UMP Benoit Apparu a dénié à la loi Peillon toute portée réelle, en faisant une vague réformette. Effectivement, et sans doute le regrette-il, la loi ne touche ni aux statuts des enseignants ni à l’autonomie des établissements. Pour autant la loi Peillon se fixe l’objectif de changer réellement l’Ecole et met en place quelques outils pour cela.

lire la suite sur le site du café pédagogique 

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES