Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
V Peillon appelle au rassemblement autour de sa loi - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Vincent Peillon appelle au rassemblement autour de la loi sur la refondation de l’école.

Les Français peuvent-ils se rassembler sur l’Ecole ? Comment changer l’Ecole s’il n’y a pas unanimité pour ce changement ? On a tourné autour de ces deux questions le 11 mars lors de la première journée de débat à l’Assemblée nationale sur la loi Peillon. Le ministre de l’éducation nationale a lancé un vibrant appel au rassemblement avant de lancer des flèches à son prédécesseur. C’est Benoist Apparu, député UMP, qui a offert l’autre grand moment de la journée avec une critique acide de la loi. Surtout son discours a obligé la majorité à sortir du bois et à annoncer déjà l’étape suivante de l’après loi : oui on est bien parti pour une « révolution pédagogique ».

 

La compétitivité en premier

 

Première surprise de la journée : Vincent Peillon n’inscrit pas d’emblée sa loi sous les auspices des pères fondateurs, ce sera pour plus tard. Il met d’abord en avant la recherche de compétitivité nécessaire au pays. La réforme de l’Ecole est d’abord la solution pour sortir le pays de ses difficultés économiques et du scepticisme. « Les mêmes défis sont devant nous depuis des années : le défi de la croissance, celui de la compétitivité, celui de l’emploi, celui de la cohésion sociale et territoriale de notre pays, et celui de la justice. Aucun de ces défis ne pourra être relevé avec succès si nous ne sommes pas capables de redonner à notre école la fierté et l’efficacité qui furent les siennes au cours de notre histoire, lorsqu’elle a assuré les plus belles réussites de notre nation…. C’est de l’école, de notre rapport au savoir, à la connaissance, à la transmission de valeurs, que nous devons attendre la capacité de surmonter cette crise d’avenir, cette crise d’identité.

 ».

 

Parce que les valeurs c’est le thème privilégié de V Peillon. Il mobilise les fondateurs de la République, affirme qu’il y a toujours eu un lien étroit entre la République et l’Ecole (une affirmation un peu aventurée en ce qui concerne la re">1ère et la 2de République) et fait de l’Ecole la base de tout redressement et de toutes les autres réformes du gouvernement.

La suite et le déroulé des débats sur le site du café pédagogique 

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES