Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
suicide de Béziers : solidarité et décence - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Suicide de Béziers : Les enseignants optent pour la décence

Suite au suicide spectaculaire de Lise B. au lycée Moulin de Béziers, des syndicats appellent à des actions cette semaine. Ainsi le Se-Unsa appelle à un moment de recueillement mais aussi de revendication mardi à 14 h. Le Snes a opté pour une minute de silence et une réunion en salle des profs mercredi matin pour exiger une demi journée banalisée de concertation dans quelques semaines.

 

Ces initiatives font référence aux décisions prises au lycée J Moulin de Béziers. A vrai dire, sur Internet, plusieurs messages circulent en se présentant comme émanant de l’assemblée générale de ce lycée. En réalité le lycée a connu lundi un vaste sit-in. Mardi à 14h une marche blanche est organisée ainsi qu’une AG le matin. Il a été décidé de reprendre les élèves en classe mercredi matin pour un temps de dialogue avec eux avant une seconde marche à 15h vers le rectorat. Le lycée discute encore d’une éventuelle action jeudi à 10h. L’AG n’a donc pas appelé à une minute de silence nationale mercredi. Dans le département de l’Hérault le ressenti est très fort et des actions sont prévues dans les établissements. Ainsi à Pézenas, au lycée, une heure de cours est banalisée ce matin et le lycée s’associera à la marche académique mercredi.

 

En dehors de l’académie, vos messages nous apprennent que dans la très grande majorité des établissements rien n’a encore été décidé. Vous manifestez votre solidarité avec l’enseignante décédée et votre envie de vous exprimer sur les difficultés du métier. Mais le souci dominant est de refuser le surplus d’émotion et l’instrumentalisation. C’est la volonté de décence qui va guider le choix des enseignants mardi et mercredi. Enfin nous recevons aussi des témoignages de personnes mises en danger par l’administration, par exemple des personnes malades détachées que l’on décide de réaffecter devant les élèves alors qu’elles ne sont plus capables d’affronter les classes.

 

Tous les syndicats n’appellent pas à un mouvement. Ainsi, pour Thierry Cadart, secrétaire générale du Sgen Cfdt, le syndicat tiendra compte de la demande ou non d’un mouvement national par l’assemblée générale du lycée J Moulin de Béziers. Dans l’immédiat il craint la récupération de l’émotion suscitée par ce suicide. Il dénonce "la deshumanisation de la gestion des personnels et el manque de démocratie sociale" et demande que "toutes les dimensions de ce drame humain soient analysées".

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES