Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Peillon négocie... - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Refondation : Peillon fait accepter ses vues sur la maternelle et le primaire 


Vincent Peillon a habilement posé les premières pierres de la refondation lors de la première journée de négociation avec les syndicats le 15 octobre. Aucun de ses prédécesseurs ne s’est autant impliqué dans les discussions. Au soir de cette première journée, le ministre a fait passer ses idées, sans soulever d’opposition ouverte, sur la maternelle, le primaire, le numérique et... le socle commun. Chapeau l’artiste !

 

C’est un véritable marathon de débats que s’impose Vincent Peillon en animant lui-même les discussions avec les syndicats toute la journée. Lundi 15 octobre, le ministre, accompagné de G. Pau-Langevin, dirige les débats de façon active et convaincante. "C’est lui-même qui a mené la discussion avec une grande connaissance des questions et aussi en sortant ses tripes d’enseignant", nous confie un syndicaliste. "Il est habile et il va au contact", nous dit un autre. Le ministre est présent toute la journée de 10h à 19h30. Face à lui tous les syndicats sont présents. Chacun vient avec ses inquiétudes et les points sur lesquels il entend l’emporter. "Les débats ont été de bon niveau et intéressants", témoigne un représentant syndical. Un autre confirme que les divergences ont pu s’exprimer mais sans forte tension, le ministre cherchant à aplanir les oppositions.

la suite :

Refondation : Peillon fait accepter ses vues sur la maternelle et le primaire 


Vincent Peillon a habilement posé les premières pierres de la refondation lors de la première journée de négociation avec les syndicats le 15 octobre. Aucun de ses prédécesseurs ne s’est autant impliqué dans les discussions. Au soir de cette première journée, le ministre a fait passer ses idées, sans soulever d’opposition ouverte, sur la maternelle, le primaire, le numérique et... le socle commun. Chapeau l’artiste !

 

C’est un véritable marathon de débats que s’impose Vincent Peillon en animant lui-même les discussions avec les syndicats toute la journée. Lundi 15 octobre, le ministre, accompagné de G. Pau-Langevin, dirige les débats de façon active et convaincante. "C’est lui-même qui a mené la discussion avec une grande connaissance des questions et aussi en sortant ses tripes d’enseignant", nous confie un syndicaliste. "Il est habile et il va au contact", nous dit un autre. Le ministre est présent toute la journée de 10h à 19h30. Face à lui tous les syndicats sont présents. Chacun vient avec ses inquiétudes et les points sur lesquels il entend l’emporter. "Les débats ont été de bon niveau et intéressants", témoigne un représentant syndical. Un autre confirme que les divergences ont pu s’exprimer mais sans forte tension, le ministre cherchant à aplanir les oppositions.

la suite :

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2012/10/16102012Article634859676902460037.aspx

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES