Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Philippe MEIRIEU : de l'autonomie des établissements - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Avec les échéances électorales qui approchent, les positions sur l’école s’exacerbent, sans, pour autant, beaucoup se renouveler. On demande, ici ou là, la fin du collège unique et le développement de la formation en apprentissage ; on appelle à une décentralisation radicale et à un changement complet du statut des enseignants ; on affirme vouloir rétablir « les bonnes vieilles méthodes » ou bien remplacer les classes traditionnelles par un enseignement entièrement individualisé grâce au numérique ; on légifère dans l’abstrait, à tort et à travers, sur les méthodes de lecture et l’autorité des enseignants, l’enseignement des langues vivantes et les effectifs des classes. Certains candidats publient des ouvrages, d’autres font de solennelles déclarations. Tous disent qu’il est temps de donner la priorité à l’éducation.
Il n’est pas certain que cette effervescence dure jusqu’aux élections : lors des précédentes échéances, après une petite agitation sur ces questions, elles sont vite passées à la trappe et l’on n’en a pas trouvé trace dans les grands débats publics. C’est que ces sujets sont complexes, nécessitent autre chose que des formules à l’emporte-pièce et des slogans rapides. C’est aussi que les clivages éducatifs ne correspondent pas toujours aux clivages politiques traditionnels. C’est, enfin, que la question de l’éducation renvoie à notre projet de société pour l’avenir et que, là, très souvent, les candidats, les yeux fixés sur le court terme, sont un peu en panne.

l’article :

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/05/20052016Article635993256223012388.aspx

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES